8 à 10 %
de la population scolarisée
(soit au moins un enfant par classe)
présente un trouble de la lecture (
dyslexie) ou associé
(
dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie, dysgraphie)
alors qu’il a une intelligence normale.